lundi 8 juin 2015

n°189
Ohhh... Alright... (1964)
Roy Lichtenstein



Cliquez sur l'image pour l'agrandir
kART d'identité

Oeuvre : Ohhh... Alright...
Artiste : Roy Lichtenstein 
Année : 1964
Technique : Huile sur toile
Epoque : Contemporaine
Mouvement : Pop Art
Lieu :Collection privée


En savoir +
Avec Andy Warhol, Roy Lichtenstein incarne le Pop art, l'un des mouvements artistique principaux du 20ème siècle. Caractérisé par des thèmes et des techniques tirés de la culture de masse populaire, tels que la publicité, les bandes dessinées et les objets culturels mondains.

 Roy Lichtenstein est un boulimique d’images. Tout y passe : bandes dessinées, publicités, magazines, cartes postales…
Son style est tout de suite reconnaissable ! En 1961, Roy Lichtenstein commence ses premières peintures Pop art en utilisant des images de dessins animés ou de bandes-dessinées et des techniques dérivées de l'imprimerie commerciale.
Il reprend une case de bande-dessinée, retravaille la couleur, la position des mains, réécrit le texte. Il produit ainsi des milliers de tableaux.

Afin d’imiter au mieux les « comics », (bandes-dessinées américaines des années 1960), il ajoute volontairement des gros points de couleur, les "dots Ben-Day", ces points de couleur qui composent les images, une technique que les imprimeries utilisaient pour apposer des couleurs à moindre frais.

Extrait de "Secret Hearts" qui inspiré l'artiste
Les personnages de Lichtenstein appartiennent donc au monde imaginaire des bandes-dessinées. A ce titre, il s'agit d'icônes de l'imagerie populaire de l'après Seconde Guerre mondiale.

Dans « Ohhh... Alright... », le visage désemparé de cette jeune femme au téléphone laisse deviner la déception. Mais l'on n'en sait pas plus puisque le tableau semble être une case d'une bande dessinée agrandie est présentée hors de son contexte. En fait, Roy Lichtenstein s’est inspiré de la case d’une bande dessinée américaine, « Secret Hearts », (numéro de juin 1963).

Mesurant un peu plus de 90 par 96 cm, cette œuvre fut exécutée en 1964. Bien caractéristique de l'art de Roy Lichtenstein, ce tableau avait tout pour plaire, au point de devenir le prix record en vente publique pour l'artiste américain. En effet, il fut vendu aux enchères au prix de record de 31 millions d’euros !



Télécharger et imprimez la fiche repère :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire